Dossier pompe à chaleur

Procédé en vogue, la pompe à chaleur qu’elle soit géothermique ou aérothermique est un système réversible. Peu énergivore, elle permet de produire du chauffage ou de rafraîchir la maison, selon les besoins. Mais comment fonctionne-t-elle réellement ? Le point sur les différents types de PAC.

Les pompes à chaleur utilisant la chaleur du sol sont communément appelées pompe à chaleur géothermiques. Le captage de chaleur peut être horizontal à faible profondeur ou vertical.

Dispositif thermodynamique qui permet de transférer une quantité de chaleur, préalablement définie, d’un milieu considéré émetteur vers un autre récepteur d’énergie, la pompe à chaleur peut fonctionner soit comme un radiateur soit comme un réfrigérateur. Elle respecte dans les deux cas les mêmes principes. Le système peut néanmoins être optimisé en le combinant à une autre source d’énergie, notamment avec le photovoltaïque comme nous l’évoquions précédemment. Cette association permet de compléter les rendements respectifs de ces deux systèmes de chauffe à hauteur de 20 %. En effet, la PAC cesse de fonctionner lorsque que la chaleur du soleil atteint les 40°c. Inconvénient palier et effacer par le photovoltaïque qui prend le relai. 

Dossier pompe à chaleur
Dossier pompe à chaleur
Dossier pompe à chaleur
La pompe à chaleur aérothermique utilise l’air extérieur, toujours disponible en abondance, en rejetant en même temps un air plus froid dans l’atmosphère.

Une pompe à chaleur est réversible lorsque le circuit du fluide caloporteur contient une vanne 3 voies permettant d’inverser les fonctions du condenseur et de l’évaporateur. Mais, attention ! Même si cette fonction permet dans une moindre mesure de rafraîchir les pièces de vie en période estivale, elle ne remplace pas un climatiseur destiné à ce seul usage, et donc beaucoup plus performant. La pompe à chaleur aquathermique en captage vertical reste la plus performante des solutions. Elle nécessite aussi une organisation plus stricte. Il devient dès lors impératif de vérifier les disponibilités de la ressource qu’est l’eau, et de s’assurer que l’on est autorisé à l’utiliser auprès des services compétents en la matière. La pompe à chaleur aérothermique utilise l’air extérieur, toujours disponible en abondance, en rejetant en même temps un air plus froid dans l’atmosphère. Ses inconvénients ? Le brassage de l’air peut être bruyant et sa température plus froide peut se révéler être un handicap lorsque les besoins de chauffage sont importants, notamment dans le Nord de la France. Quoiqu’il en soit la PAC, est performante dans la mesure où elle est pensée et réfléchie avec un système complémentaire en parfaite adéquation avec les conditions climatiques induites par la localisation de la surface à chauffer ainsi qu’avec l’exposition et l’isolation du bâtiment.

Dossier pompe à chaleur

Accumulée et redistribuée, la chaleur alimente le bâti de manière à atteindre dans certains cas, la surproduction d’énergie. Bingo ! Votre construction est désormais de conception passive. Les PAC utilisant la chaleur du sol sont communément appelées pompe à chaleur géothermiques. Son captage de chaleur peut être horizontal à faible profondeur ou vertical en s’enfonçant un peu plus dans les sols. A la verticale il peut être effectué sur nappe phréatique, l’eau la constituant doit, si on veut l’exploiter, être de ce fait d’une température supérieure à 10°c. Ce schéma correspond à la solution la plus fiable et la plus productive. Ainsi, rejeter l’eau utilisée dans un second puits à l’aide d’une pompe à puissance variable permet d’éviter une importante consommation d’énergie de fonctionnement et préserve dès lors les gains obtenus.

Pour ce qui est de l’aspect intérieur, choisir le chauffage au sol plutôt que nos sacro-saints radiateurs revies nt à optimaliser les performances du système de la PAC. En effet, si le plancher chauffant laisse la possibilité de fonctionner sous très basse température, les radiateurs quant à eux nécessitent un redimensionnement et un reconditionnement pour fonctionner avec peu d’énergie. Connue et utilisée depuis un bon nombre d’années, cette technique a subi de notables évolutions qui lui permettent de rivaliser voire de surpasser en termes de performances les moyens de chauffage ” traditionnels”.

Dossier pompe à chaleur
Dossier pompe à chaleur

Texte: Serum Presse